project

Project de recherche itinerant de Patricio Gil Flood (Argentine 1977). Il recolecte et presente études de cas en partant d’expériences artistiques qui touchent à des aspects problématiques de l'art comme travail ; des positions artistiques qui tentent de démonter ou de dépasser certaines dichotomies telles que travail versus loisir,  artistique versus non artistique, productif versus improductif, professionnel versus amateur,... 
La participation d’intervenants d’horizons et de champs disciplinaires différentes permettra une approche de contextes différents, dont certains présentent des situations d'urgence et de précarité.  



Séquences et conséquences
En tant que pratiques antécédentes, qui participe de maniere individuel ou collective, depuis 2011 :


-2016, Brasil, Thank you Jesus for the Holidays: Une proposition de lec-tour publique pour Sandwich Generation à CAPACETE. Cette proposition est une conférence publique en forme de tour. En tant qu'outil, le livre Work less to read more, a été activé dans une lecture collective à Rio de Janeiro, plus exactement, au Cristo Redentor, une icône touristique de cette ville.

-2016, Espagne, Travailler moins pour lire plus: conférence et causerie. Rencontre avec le producteur du film documental Attention danger travail, de Pierre Carles.

-2015, France, Les ruses de l'intelligence: Exposition collective explorant les définitions du travail. Commissaire Catherine Pavlovic, Parc Saint Léger. Artistes: Eva Barto / Stefan Brüggemann / Ève Chabanon / Jeremy Deller et Alan Kane / Harun Farocki / Patricio Gil Flood / Gianni Motti / Jean-Luc Moulène / Pratchaya Phinthong / Julien Prévieux / Allen Ruppersberg / Mladen Stilinović / SUPERFLEX

-2015, Suisse, Travailler pour lire plus: Livre. Publié par la maison d'édition genevoise MACACO PRESS. Il est présenté en lectures publiques comme une performance collective. Le livre recueille des textes artistiques, sociologiques, philosophiques et poétiques explorant la déconstruction de la dichotomie travail-loisir, comment utilisons-nous le temps et quel est le lieu de la subjectivité. Ce livre est activé comme un outil dans les conférences publiques et les performances collectives.

-2015, Suisse, MACACO Press (en cours - www.macacopress.ch): Projet collectif basé à Genève, créé par Sabrina Fernández Casas et Patricio Gil Flood en mars 2015. Sous la forme d'une association MACACO Press centre son activité dans la recherche et la production liées à l'édition contemporaine, les livres d'artistes, et l'idée de multiples. Les objectifs sont développés pour faciliter l'accessibilité du contenu,  l'extension des idées de réédition, de traduction, d'infiltration et de piratage, concevant l'action d'introduire des matériaux en circulation comme une performance qui produisent non seulement une manière spécifique de sociabilité mais sa possibilité de reformuler.

-2015, Suisse, Devenir: Annonce. À la section des emplois d'un journal local, appelant à une rencontre au milieu d'une place tous les vendredis. Il n'y a pas de registre de ces rencontres.

-2014, Suisse, Dérive ou contrôle: Une scène vide avec un tableau noir dans un parc public. Phrases changeant chaque jour autour des notions de travail et de loisir. Le public réagit au tableau noir.

-2014, France, Voyage de travail: Résidence. Un artiste flâneur dans une ville qui ne connait pas. CRAC19 Montbéliard.

-2014, Espagne, Travail d'été: Résidence. Un article dans le journal local sur un artiste qui ne produit rien pendant sa résidence à Santander. Rejeter la production, faire du loisir une forme de recherche, et prendre la notion de vacances comme un moyen de concevoir son œuvre. Fondation Botin.

-2014, France, Rencontre: Affiche et entretien. Appel public d'une fausse organisation appelée "Organisation de la Matrière Noir" pour une rencontre avec les ouvriers de la ville de Cerbère. Dans cette rencontre, lors d'une promenade nocturne dans les tunnels de la ville, il se passe une discussion autour des questions de travail et de loisirs. Il n'y a aucun témoignage de cette rencontre.

-2014, Suisse, CH CH: bar clandestin. Dans la Triennale de Valais dans la cave d'une maison vide. CH CH prend des formes comme une performance où le public peut choisir entre deux options de boissons (avec alcool et sans). Un barman de chaque côté de la barre choisit la boisson pour chaque personne. Il y a un registre de ce travail.

-2014, Suisse, The space in between. Théâtre sans théâtre: Affiche et performance invisible. Lors de l'ouverture d'une exposition, des collaborateurs cachés boivent des bières et demandent au public "où est le travail annoncé?". Il n'y a pas de registre de cette performance.

-2013-2015, Suisse, Master en art dans les sphères publiques, EACV: Bourse d'études. Recherche et voyage dans un autre pays. Mes projets pour ces deux années est de rechercher la notion de loisir dans le pays où le calvinisme est né: l'œuvre considérée comme un devoir existentiel. Le loisir existe-t-il? Ou est-il réglementé sous un autre type de structure? Le loisir est consommateur? Comment est-ce que se construit un contexte?

-2013, France, Trois fois rien: exposition collective autour de la notion de ne rien faire. Commissaire Philippe Cyroulnik. CRAC19, Montbéliard. Artistes: Burkard Blümlein - François BOUILLON - Georges BRECHT - Marie-Claude BUGEAUD - Pierre BURAGLIO - Damien CABANES - Jean-Loup CORNILLEAU - Patrick DEKEYSER - Daniel DEZEUZE - Noël DOLLA - Stan DOUGLAS - Roberto Horacio ELIA - Isabelle FERREIRA - Robert FILLIOU - Pierre -Yves Freund - Fabienne Gaston-Dreyfus - Patricio GIL FLOOD - Jean-François GUILLON - Jean LAUBE - Lucrecia LIONTI - Colombe MarcasiAno - Antoinette Ohannessian - Pol PIERART - Niele Toroni - Anu TUOMINEN - Richard TUTTLE

-2013, Argentine, Artistes Organisés: (http://artistasorganizados.wordpress.com/) Organisation. Un groupe de 400 artistes interpellant le travail d’art non reconnaissable en Argentine. Ils créent des débats publics et une grève dans les expositions des musées publics. Quel est le cadre juridique qui reconnaît l'œuvre d'art? Est-il possible de définir l'art légalement? La pension de l'artiste est la même que la «domestique»?

-2013, Argentine, Time is on my side: Une scène vide. Certains collaborateurs cachés entre le public pendant l'exposition causent des conversations autour de la pièce. Peu à peu, la notion de performance et de temps apparaît dans les dialogues. Sans le remarquer, le public fait la performance en temps réel.

-2012, Argentine, La dispersion: (http://ladispersion.com.ar/) Performance 36h continue. C'est un projet d'un groupe d'artistes qui sont appelés "le groupe sans nom". Ici, nous essayons d'éprouver à travers la performance quelques questions: Comment pouvons-nous faire le bien-être? Qu'est-ce que cela signifie penser ensemble ?, ou Quelles sont nos stratégies pour produire des liens dans la dispersion ?.

-2012, Argentine, Aujourd'hui je n'ai rien fait: Exposition individuelle dans une galerie d'art. Tous les travaux sont liés au temps de loisirs, avec l'intention de remettre en question le marché de l'art. Comment vendre mes loisirs? Comment peut-on inverser le processus de l'art du merchandising? Il est possible de ne rien vendre comme art?







































Articles les plus consultés

Image

Ecole du non travail ?

Image

NOTEBOOK No1

Image

Archives I